social


rio-cidade-partida

Le verdict est sévère, il est le résultat d’une vaste enquête de la Fondation Getulio Vargas (FGV). La moitié la plus pauvre des Cariocas détient 10,7 % de la richesse de la métropole alors que les 10 % les plus riches s’en approprient 51,8 %. En 40 ans, l’inégalité a clairement augmenté : les chiffres de 1970 en effet font état d’un rapport 14,2 % — 43,9 % pour les mêmes tranches de population. Comment lutter contre ce phénomène ? Les analystes tracent plusieurs pistes et en retiennent surtout une : le développement des activités liées aux retraités, toujours plus nombreux à s’installer dans la ville, pourrait faire, à terme, de Rio de Janeiro un Miami de l’hémisphère sud et générer de l’emploi. L’emploi qui est la principale source de réduction des inégalités. (suite…)

Une utopie pour sauver le monde occidental de la crise ; Décès du pape de la chirurgie esthétique ; Pluie de poison sur une nature protégée ; Vestiges d’histoire méconnus

tarsila2Essai : une utopie brésilienne pour sauver le monde occidental de la crise

Dans le cénacle (étroit) des penseurs brésiliens, Eduardo Gianettti occupe une place à part. À la fois économiste et philosophe, il fait de la provocation à la réflexion le noyau de ses écrits et de ses prises de position. Il nous régale aujourd’hui avec Trópicos utópicos — uma perspectiva brasileira da crise civilizatoria (Tropiques utopiques, — une perspective brésilienne de la crise des civilisations – Editions Companhias das Letras). (suite…)

trablho domestico

Légalement, elles ne peuvent pas mesurer moins de 6 m2 et doivent comporter un espace pour une salle de bain d’au moins 1,2 m2. Elles, ce sont les chambres de bonnes qu’on trouve encore dans la plupart des appartements des grandes villes du Brésil. Cette norme établissant la surface vitale minimum à respecter pour pouvoir loger chez soi une employée de maison n’a été établie dans les années 1970. Elle n’a pas effacé l’image de la ségrégation sociale qu’incarnent ces cubiculums de fond de couloir. (suite…)

Optimisme mesuré des Brésiliens avant les Jeux ; une menace terroriste peu probable, mais à surveiller, mais une montée en puissance préoccupante de la violence criminelle ; Surprise dans la Baie de Guanabara ; Quel héritage pour les sportifs amateurs de Rio de Janeiro après les Jeux ? Petits clins d’œil d’avant-compétitions.

tocha

Bonjour,

Les responsables de Rio 2016 affichent l’optimisme : la vente des billets pour les compétitions sportives bat son plein, le public ne va pas bouder les athlètes de la famille olympique. Même si la proclamation de la « situation de calamité publique » de l’État de Rio de Janeiro par le gouverneur intérimaire Francisco Dornelles mi-juin — une annonce à usage interne destinée à faire débloquer des fonds par le pouvoir fédéral a provoqué une vague de méfiance internationale. Elle s’est traduite par l’annulation de plus de 50 000 entrées réservées sur le site de Rio 2016.

datafolhaD’autres indicateurs aussi sont moins optimistes. Ainsi, un sondage récent de l’institut Datafolha révèle que 63 % des Brésiliens estiment que les Jeux olympiques de Rio de Janeiro vont apporter plus de désagréments que d’avantages. C’est deux fois plus d’opinions négatives que trois ans auparavant, en juin 2013. Cette année-là, 25 % des personnes sondées seulement s’opposaient aux Jeux, 64 % y étaient favorables. Aujourd’hui, 50 % y sont totalement opposés. Ce sondage est national et le mouvement de mauvaise humeur qu’il traduit ne semble pas toucher (ou pas encore ?) Rio de Janeiro : une autre étude, réalisée par la Fondation Getulio Vargas début juillet, affirme en effet que 60 % des Cariocas croient au succès des Jeux et à ses retombées positives pour la ville.

_____________________________________

HORIZONS_AM_LAT_GF_FONTAINE_8_2016-RIO-JOjean_jacques_CAPAPetit rappel : mon livre 2016, Rio de Janeiro et les Jeux olympiques, une cité réinventée est disponible en librairie auprès des Éditions l’Harmattan : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50578

Somente para lembrar : o livro Rio de Janeiro e os Jogos olimpicos, uma cidade reinventada esta disponivel nas livrarias do Brasil.

____________________________________ (suite…)

Recomposition des forces politiques ? Mystères amazoniens ; Un épisode sordide de l’histoire du Brésil

Après des moins de crise politique et une succession ininterrompue de scandales liés à la corruption, est-on en train d’assister à une recomposition de l’échiquier parlementaire au Brésil ? En tout cas, l’élection du nouveau président de la Chambre des députés (lui aussi intérimaire, comme le chef de l’État Michel Temer) pourrait le faire penser. C’est finalement Rodrigo Maia qui succède à Eduardo Cunha, destitué pour avoir caché de l’argent provenant de dessous de table sur des comptes en Suisse et entraves aux enquêtes menées par la police fédérale dans le cadre du scandale « Lava Jato ».

eleiçao rodrigo maia

Depuis le début de cette année, Eduardo Cunha avait mené une guerre sans merci contre Dilma Rousseff, bloquant toute décision du pouvoir exécutif et obtenant en fin de compte la mise à l’écart temporaire de la présidente dans le cadre d’un processus d’impeachment qui devrait se conclure mi-août. Cette bataille gagnée n’a pas empêché Eduardo Cunha de succomber à son tour à ses propres combines politiques. (suite…)

Dossier de la corruption; le Crédit Suisse en ligne de mire; un mort par semaine chez les militants écologistes; le chômage principale cause de l’inégalité; panne de passeports

indio e tocha

Même si la flamme olympique, relayée par 12 000 porteurs, passe par 329 villes du Brésil, la vie sera peu perturbée par les exploits des athlètes des Jeux 2016 en dehors de Rio de Janeiro, sauf devant les écrans de télévision ! Le pays ne retient donc pas son souffle jusqu’au 5 août comme ce fût le cas lors de la Coupe du Monde de football en 2014. Et en ces temps de crise économique et politique, le dossier de la corruption et son dénouement occupent toujours le devant de la scène dans la hiérarchie des préoccupations. C’est donc un sujet encore une fois incontournable.

(suite…)

estupro

C’était un samedi soir… Une adolescente de 16 ans quitte le foyer familial pour retrouver son amoureux qui devait l’emmener à un bal funk. Avec, dit-il, juste un petit détour par sa propre maison. Ensuite, la jeune fille se souvient seulement s’être réveillée le jour suivant, ailleurs, nue, violentée et droguée, entourée d’une trentaine d’hommes armés. Pire encore, les auteurs de cette abomination, sûrs de leur impunité, diffusent une vidéo sur internet montrant les détails de ce viol collectif… et du plaisir qu’ils y ont pris. Un des participants s’est même fendu d’un selfie avec la victime !

protesto-violencia-mulher-agbr-1280x720Cet acte abominable a provoqué une onde d’indignation sur les réseaux sociaux, des manifestations de femmes se sont spontanément organisées un peu partout dans le pays pour dénoncer « la culture du machisme qui permet la violence sexuelle au Brésil ». La presse internationale aussi s’est fait l’écho de ce dramatique fait divers. Cette vague d’indignation peut-elle enfin changer les choses ?

(suite…)

Page suivante »