Uncategorized


Bonjour,

Mon livre « Le Brésil de Jair Bolsonaro, chroniques, avril-mai 2019 » est sorti ! Vous pouvez l’acquérir en librairie ou encore par souscription au prix de 13,50 euros / 15 CHF, port compris en m’envoyant un message à visionbresil@gmail.com.

Pour les journalistes, je suis à dispositin à Paris les 25 et 26 juin, puis ensuite à Genève. Contact (tel et whatsapp) +33 6 37 41 49 31 / +4178 614 79 71

En Suisse, le Tribunal Pénal Fédéral (TPF) vient de dessaisir le procureur général de la Confédération Michael Lauber de l’enquête sur la Fédération internationale de Football, à cause  de réunions informelles qu’il aurait eues avec le dirigeant de la FIFA, Gianni Infantino « afin d efaire avancer les choses », réunions qui n’ont pas fait l’objet de procès-verbaux formalisés.

Au Brésil, le ministre de la Justice et ancien juge du dossier de corruption Lava-Jato Sergio Moro a été entendu par la Commission Constitution et Justice du Sénat à propos des  révélations du site The Intercept Brasil. Il ne lui passe pas par l’idée d’envisager une récusation à postériori dans les 45 condamnations qu’il a prononcées dans l’affaire Petrobras dont celle qui a envoyé l’ex-président Lula à la prison. (suite…)

Publicités

68 % des réserves naturelles et indigènes de l’Amazonie sont menacées, c’est une information qui confirme les conclusions de mon livre « Chroniques du Brésil de Jair Bolsonaro » dont vous trouverez un extrait dans l’article suivant de ce blog. 

 

« Chroniques du Brésil de Jair Bolsonaro » paraîtra le 25 juin chez l’Harmattan. Il sera disponible en librairie, mais vous pouvez souscrire à ce livre au prix de 13,50 euros/15 CHF, en m’envoyant un mail à: visionbresil@gmail.com.

 

C’est un recensement mené par des chercheurs de six pays, publié le 5 juin dernier, journée mondiale de l’environnement qui le révèle : routes, ouvrages hydro-électriques, extraction minière, puits de pétrole, brûlis et déboisement mettent désormais la plus grande forêt tropicale de la planète en danger. (suite…)

Bonnes feuilles et Souscription

Bonjour,

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon livre : « Chroniques du Brésil de Jair Bolsonaro » . Il sera en librairie dès le 25 juin mais je vous le propose en souscription tout de suite

Souscription

Ces chroniques sont le reflet d’une exploration que j’ai menée, entre mi-avil et mi-mai, après avoir passé presqu’une année hors de Rio de Janeiro. Au cours de ces quatre semaines, j’ai repris contact avec nombre de personnes que j’avais cotoyées, à un titre ou à un autre, au cours de mes dix années quasi ininterrompues de séjour au Brésil, afin de recueillir leur perception du moment politique, économique, social, environnemental, idéologique…

Ce sont ces conversations que j’ai rassemblées dans cet ouvrage et elles forment un instantané saisissant du Brésil de Bolsonaro, cinq mois après sa prise de fonction comme président de l’Union. Beaucoup de situations difficiles, déprimantes, inquiétantes, mais aussi des fenêtres d’espoir qui permettent d’entrevoir une petite lumière au bout de ce tunnel dont personne ne se risque à imaginer la fin…

Cet ouvrage est un livre subjectif, critique, orienté, mais  il donne à percevoir une réalité bien plus complexe et contrastée qu’on ne l’imagine en lisant la presse européenne.

Bonne lecture !

Jean-Jacques FontaineVision Brésil

P.S : En souscrivant, vous n’allez pas faire beaucoup d’économie par rapport à un achat en librairie, hormis le fait de recevoir ce livre directement chez vous! Mais en souscrivant, vous m’aidez à financer  mes frais de publication. En effet, l’éditeur, pour pouvoir l’imprimer, me demande d’acheter un certain nombre d’exemplaires. Les temps sont durs pour les auteurs, mais aussi pour les éditeurs…

Donc merci d’avance !

***************** (suite…)

Bonjour,

Toujours à propos du bilan des 100 premiers jours du nouveau gouvernement brésilien, je vous relaie ce formidable (et inquiétant!) texte de Jean-Yves Carfantan, « Jair Bolsonaro ou la politique du chaos ». L’auteur est économiste, il vit au Brésil depuis 2002, où il est directeur associé d’AgroBrasConsult, bureau d’études spécialisé en investissements et marchés agricoles. Il a écrit une dizaine d’ouvrages de géopolitique et d’économie, notamment Le Choc alimentaire mondial (Albin Michel en 2009), Le Défi chinois  (Seuil, 2014) et son dernier livre, Brésil les illusions perdues: du naufrage au redressement (Éditions François Bourin, 2018).

Pas vraiment le profil d’un critique de la gauche bien-pensante des dérives extrémistes du nouveau président brésilien et pourtant… Pourtant, dans ce texte d’une cinquantaine de pages, Jean-Yves Carfantan dissèque avec une précision chirurgicales les différents courants populistes qui cernent Jair Bolsonaro, l’impuissance des institutions parlementaires à lui donner la réplique et le rôle toujours plus déterminant des ministres militaires.

Ses conclusions, en forme de scénarios probables à partir de 2020, hélas très réalistes, font froid dans le dos.

Prenez le temps de lire ce texte, il en vaut la peine!

Bresil Jair Bolsonaro ou la politique du chaos 6 mai 2019

Jean-Jacques Fontaine, visionbresil@gmail.com

 

 


« En 100 jours, Bolsonaro n’a pas poussé le gouvernement vers la droite, mais vers le bas », persifle Josias de Souza dans la Folha de Sao Paulo, dimanche 7 avril.« Pourquoi ont-ils tellement peur de libérer Lula maintenant qu’ils ont réussi à empêcher mon élection », écrit l’ex-président Lula, depuis sa prison, dans une lettre ouverte publiée par l’ensemble de la presse dominicale de ce même jour. Et dans l’après-midi, sur l’Avenida Paulista de Sao Paulo, supporters de Bolsonaro et partisans de Lula en sont venus aux mains. Visiblement, le Brésil n’a pas encore retrouvé la paix politique.
(suite…)

Du 1 au 5 avril 2019 seront présents à Genève 3 « activ-artistes » indigènes brésiliens venus lancer un cri d’alerte à propos de la déforestation de l’Amazonie et des risques que fait courir aux Indiens la nouvelle politique de l’équipe Bolsonaro concernant les réserves indigènes. Derrière les décisions gouvernementales, il y a le pouvoir des multinationales de l’agro-alimentaire. (suite…)

Plusieurs médias francophones dont le site de la RTS (Radio-télélvision suisse) se sont fait l’écho des quelques 3’400 employés fédéraux licenciés dans différents ministères au lendemain de l’intronisation du président Jaïr Bolsonaro, interprétant allègrement ces mesure comme le début d’une chasse aux sorcières. Ils se trompent…

Au Brésil, lorsque ‘un nouveau gouvernement est nommé ou qu’un nouveau ministre entre en fonction, il a le droit de nommer un certain nombre de collaborateurs extérieurs au cadre de l’administration publique pour son service. La durée de contrat de ces employés « commisionados » comme on les appelle à Brasilia est liée à la permanence dans son poste de la personne qui les a contracté. Laquelle, bien entendu va s’entourer de personnes qui pensent comme lui.

Les « commisionados » en place jusqu’à fin 2018 étaient donc des collaborateurs issus des rangs de l’équipe du PT de Dilma Rousseff, confirmés par Michel Temer ou nommés par lui. Normal donc que la nouvelle équipe en place se sépare de ces contractuels pour mettre à leur place des « hommes à eux ».

C’est donc un procédé habituel auquel on assiste avec le départ de ces 3’400 personnes et pas une chasse aux sorcières. Ce qui ne veut pas dire qu’une telle chasse aux militants pétistes n’aura pas lieu. Mais rendons à César ce qui est à César…

 

Page suivante »