Uncategorized


Bonjour,

Mars 2015 a vu se télescoper les anniversaires. Des célébrations pas toujours heureuses, ni toutes porteuses d’espoir, mais qui poussent à réfléchir sur la période que traverse le Brésil.

escandalo petrobrasAinsi, il y a un an, le 14 mars 2014, éclatait le scandale Petrobras, une vaste affaire de corruption touchant la plus grande entreprise pétrolière d’Etat du Brésil. On parle de plus de 3 milliards de dollars d’argent public détourné. Sont « mouillés » dans un même marais putride une bonne partie de la classe politique et les plus grandes firmes de construction du pays. Le scandale prend toute sa dimension internationale lorsque ses opérateurs apparaissent sur les listes des clients de la HSBC de Genève établies par les révélations du Swissleks.

rio histoire

Il y a 450 ans, le 1er mars 1565, l’amiral Estácio de Sá boutait dehors les survivants de la France antarctique installés 30 ans plus tôt sur les rives de la baie de Guanabara par Nicolas Durant de Villegagnon et fondait la cité de São Sebastião de Rio de Janeiro. Depuis, la ville enserrée entre la mer et ses montagnes n’a cessé de se remodeler, rognant ici les collines, comblant là des bouts d’océan. Ces mutations urbaines continuent aujourd’hui, stimulées par la perspective des Jeux Olympiques de 2016, même si des doutes commencent à apparaître sur la pertinence de ces grands projets face à la dégradation de la situation économique et sur leur viabilité financière à l’heure où les cours du pétrole, une des principales richesses de l’Etat de Rio de Janeiro, sont à la dégringolade sur le marché mondial.

30 anosIl y a 30 ans, le 15 mai 1985, José Sarney était intronisé premier Président civil du pays après 21 ans de dictature militaire, en lieu et place de Tancredo Neves, élu officiellement par le Parlement d’alors, mais mourant. Depuis, le pays a traversé de nombreuses zones de turbulence, dont une décennie perdue à cause de l’inflation et d’une dette extérieure impossible à résorber, mais aussi une grande phase de croissance qui a permis une vaste redistribution sociale des richesses. Malgré ces succès, les doutes refont surface aujourd’hui. La situation économique n’est pas bonne, l’état politique du pays est mauvais et 2 millions de manifestants ont marqué ce jour anniversaire en exigeant dans la rue le départ de la Présidente Dilma Rousseff, pourtant réélue pour un second mandat il y a à peine 5 mois…

Dans les trois articles qui suivent, Vision Brésil se penche sur le sens qu’ont ces trois anniversaires en cette année 2015.

Bonne lecture

Jean-Jacques Fontaine / Vision Brésil


Vision Brésil se solidarise avec Charlie Hebdo et toutes les victimes des attentats barbares de Paris

 

10924134_853529421376103_3326451399942667402_o

Mais la vie doit continuer…

 

☀︎ ☀︎ ☀︎

Alors, bonjour et bonne année 2015 !

Au Brésil, 2015 inaugure les nouveaux mandats de la présidente du pays et des gouverneurs des 27 Etats pour une législature de 4 ans. C’est un espoir de changement, même si  Dilma Rousseff, reconduite à la tête du pays, incarne plutôt la continuité. Mais le contexte économique et le renforcement de l’opposition au parlement, suite aux élections d’octobre 2014, vont obliger les responsables au pouvoir à innover. C’est le versant  optimiste du renouveau 2015.

Ce contexte économique défavorable appelle par contre des mesures d’austérité qui ne vont pas faire plaisir.  La radicalisation des oppositions au législatif peut aussi mener certaines discussions à l’impasse, empêchant les réformes nécessaires pour faire face à la crise du moment. C’est le pendant pessimiste d’un renouveau qui ne se concrétisera peut-être pas comme espéré au cours de cette année 2015.

 De cela et d’autres défis qui interpellent le pays en ce début d’année – les suites de l’affaire de corruption de Petrobras, « l’alerte sable » lancée par l’ONU ou les trésors cachées de l’Amazonie -, Vision Brésil veut vous parler dans cette édition du 10 janvier 2015.

 Bonne lecture, n’hésitez pas à faire circuler ce blog autour de vous !

 Jean-Jacques Fontaine – visionbresil@gmail.com

cultura4

Bonjour,

Vision Brésil vous souhaite de très bonnes fêtes de Noël et une année 2015 pleine de succès. La prochaine édition du blog paraîtra début janvier. J’y parlerai du scandale Petrobras et de la difficile constitution de la nouvelle équipe gouvernementale que la Présidente Dilma Rousseff devrait annoncer en principe avant le 1er janvier…

A bientôt!

Jean-Jacques Fontaine – Vision Brésil – Rio de Janeiro

Réforme politique ; lancement de « l’Invention du Brésil » à Salvador, Recife et Brasilia ;  l’avenir compliqué du second mandat de Dilma Rousseff

Bonjour,

constituinte-sarneyOrganiser un plébiscite pour élire une Constituante chargée de réaliser la réforme politique fut la première proposition de Dilma Rousseff au soir de sa réélection, le 26 octobre dernier. La proposition est-elle viable ? Est-ce la première des priorités pour la prochaine législature ? A l’orée du second mandat de la Présidente reconduite dans ses fonctions, Vision Brésil tente de faire le point sur cette question.

Il se fait encore l’écho d’une recherche de la Fondation Getulio Vargas qui prédit un avenir difficile pour la Présidente au cours des 4 prochaines années à cause des effets de la conjoncture économique internationale sur le moral des électeurs. Un phénomène qui serait général en Amérique latine.

————————————————————————————————————————————–

Et puis l’ai le plaisir de vous annoncer 3 nouveaux lancements de mon livre « l’Invention du Brésil »:

  •  HORIZONS_AMERIQUES_LATINES_GF_FONTAINE_DOS20_INVENTION_BRESIL_bat1Jeudi 13 novembre 2014 à 18h00 à l’Alliance française de Salvador de Bahia, Avenida 7   de Setembro, 401 – Ladeira da Barra (avec le soutien du Gouvernement de la Bahia)
  • Vendredi 14 septembre 2014 à 20h00 à la FLIPORTO de Recife-Olinda (Festa literaria internacional de Pernambuco), Av. Sigismundo Gonçalves, 375 – Carmo, Olinda – PE
  • Mardi 18 novembre à 18h30, à la médiathèque de l’Alliance française de Brasilia, Asa Sul SEPS 708 / 907 Lote A, à ‘occasion de la journée « portes ouvertes » de l’Alliance française coorganisées avec le Goethe Institut, El Instituto Cervantes et Cultura Inglesa

—————————————————————————————————————————————- Bonne lecture et j’espère vous rencontrer lors de l’un ou l’autre de ces trois lancements

 Jean-Jacques Fontaine – Vision Brésil

 

[Durant les semaines qui précèdent l’élection présidentielle du 5 octobre, Vision Brésil vous propose chaque dimanche un dossier sur l’un des défis qui attendent le futur élu.

Aujourd’hui, démocratie brésilienne : un besoin de citoyenneté

 

eduardo camposrepfb006

La mort accidentelle d’Eduardo Campos, en troisième position dans les sondages pour les élections présidentielles d’octobre va modifier la donne pour les deux autres prétendants, l’actuelle présidente Dilma Rousseff et le candidat de l’opposition Aécio Neves. Il est vraisemblable que l’écologiste Marina Silva, ancienne ministre de l’environnement, soit choisie pour remplacer Eduardo Campos dans la course électorale. Très populaire, – elle avait obtenu 18% des suffrages en 2010-, son entrée en campagne va sans doute provoquer un remaniement des cartes.

Au-delà de ces conjectures, cette situation met une fois de plus en lumière l’extrême personnalisation de la vie politique brésilienne, centrée sur les figures bien plus que sur les programmes des formations en lice. Des figures qui vivent en vase clos, se remplaçant les uns les autres, mais en dialoguant très peu avec la société civile qu’elles sont censées incarner. C’est ainsi que 52 des 81 sénateurs et 228 des 513 députés fédéraux élus en 2010 ont des parents plus ou moins directs qui sont eux-mêmes des élus ou des responsables de l’exécutif fédéral, des Etats ou municipal. Cela représente 47% des votes du Congrès national, qui réunit les deux chambres. La presque majorité du pouvoir législatif est ainsi entre les mains d’un « club », composé d’environ 200 familles. A titre de comparaison, et selon le recensement général de 2010, le Brésil compte 58’997’050 familles dont la taille moyenne est de 3,39 individus…

convite2Rappel: prochaine présentation du livre « l’Invention du Brésil » (Editions l’Harmattan), vendredi 22 août à 17h00, Pavillon de France de la Biennale du Livre de Sao Paulo, Stand L399, Av Olavo Fontoura 1029 – Santana – Sao Paulo (suite…)

Je vous le livre comme il m’est parvenu! Les statisticiens de WordPress.com m’ont envoyé un rapport annuel 2013 du blog Vision Brésil. Au-delà des incontournables publicitaires, on y trouve certaines informations qui peuvent vous intéresser. N’hésitez pas à réagir et à commenter. C’est grâce à l’appui des lecteurs que Vision Brésil peut s’améliorer…

Bonne année à tous, à bientôt pour la prochaine livraison.

-

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

A l’occasion des obsèques de Nelson Mandela, qui a le plus le sens des responsabilités politiques?

falcon_sipafrancois-hollande-et-nicolas-sarkozy

falcon_sipa

François Hollande et Nicolas Sarkozy, qui s’y rendent chacun dans un Falcon de la République différent pour ne pas se rencontrer dans les airs ou le groupe de la Présidente du Brésil Dilma Rousseff et des ex-présidents Lula, Fernando Henrique Cardoso et José Sarney, qui voyagent dans le même appareil, en compagnie de Fernando Collor, le 4ème des ex-présidents depuis la fin du régime militaire, qui a pourtant été l’objet d’une mesure d’impeachment en 1992.

presidentes_brasil_homenagem_mandela

Ces 5 personnalités sont politiquement opposées les unes aux autres, mais pas rancunières pour autan! Un bon point pour la démocratie brésilienne dont on critique si souvent le mauvais fonctionnement démocratique. 

Page suivante »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 707 autres abonnés