économie


Fernanda Scandelari partage avec Ludmilla Teixiera la même profession : publicitaire. Mais pas les mêmes idées ! Depuis 2014, Fernanda Scandelari, 32 ans, est un ferme soutien à la campagne d’appui à la candidature de Jair Bolsonaro à la présidence du Brésil. Elle salue la promesse électorale qu’il vient d’honorer : libéraliser la possession des armes. « C’est une avancée importante, un excellent début pour qui désire s’approprier le droit à l’autodéfense ».

Fernanda Scandelari regrette certes la timidité du décret qui n’inclut pas encore le droit des citoyens au port d’armes dans la rue, mais elle espère bien que cette mesure complémentaire sera bientôt approuvée. Fernanda confesse que personnellement, elle n’a jamais subi d’attaque violente, mais son père oui. Elle brandit fièrement ses états de service : cours de tir de base, avancé et israélien. « Je suis contre l’usage des armes pour la chasse, mais pour le reste, je suis totalement favorable ».

Comme elles, de nombreuses Brésiliennes se sont armées et saluent avec enthousiasme cette nouvelle possibilité de pratiquer le tir à balles réelles pour se défendre.

 

Traduit et adapté du blog de Paulo Sampaio, 16/01/2019 : 
https://paulosampaio.blogosfera.uol.com.br/2019/01/16/elas-votaram-em-bolsonaro-aprovam-o-decreto-da-armas-e-aprenderam-a-atirar/

(suite…)

Publicités

Bonjour,

A la demande du journal suisse La Liberté, j’ai rédigé un rapide portrait de l’équipe ministérielle du nouveau président Jaïr Bolsonaro et de ses hommes d’influence. Je livre ce texte à votre réflexion.

Bonne lecture!

___________________________

Deux discours, l’un aux parlementaires, dans la salle du Congrès, l’autre aux supporters massés sur l’esplanade des ministères, puis une rafale de décrets publiés au premier journal officiel de l’année 2019. Jair Bolsonaro a désormais tracé le profil de sa législature. Moins de ministres, une nouvelle répartition des tâches, la remise aux mains du ministère de l’Agriculture de la démarcation des terres indigènes et, petite mesure sociale de complément, une hausse du salaire minimum.  (suite…)

Bonjour,

A une semaine des élections présidentielles au Brésil, je vous recommande l’excellent dossier réalisé par Géopolitis de la RTS (Radio-télévision suisse), avec comme grand invité Jamil Chade, correspondant à Genève du quotidien « O Estado de Sao Paulo ». Vous trouverez le lien sur cette émission ci-après. J’aimerais y ajouter un commentaire personnel…

https://www.rts.ch/info/monde/9878111–le-bresil-est-une-democratie-en-danger-.html

Bonne lecture et bon visionnement

Jean-Jacques Fontaine – Vision Brésil

(suite…)

RUAG, entreprise d’armement détenue à 100 % par le gouvernement suisse va construire une fabrique de munitions de petit calibre au Brésil. Des balles pour armes légères, qui équipent l’armée et la police, mais aussi les pistolets et les fusils qui, aux mains des trafiquants de drogue et des délinquants, tuent des innocents. En 2015, les victimes de la violence intentionnelle qui règne au Brésil ont été au nombre de 58 000, 71 % d’entre elles assassinées avec des armes à feu.

ruag 3
(suite…)

rio-cidade-partida

Le verdict est sévère, il est le résultat d’une vaste enquête de la Fondation Getulio Vargas (FGV). La moitié la plus pauvre des Cariocas détient 10,7 % de la richesse de la métropole alors que les 10 % les plus riches s’en approprient 51,8 %. En 40 ans, l’inégalité a clairement augmenté : les chiffres de 1970 en effet font état d’un rapport 14,2 % — 43,9 % pour les mêmes tranches de population. Comment lutter contre ce phénomène ? Les analystes tracent plusieurs pistes et en retiennent surtout une : le développement des activités liées aux retraités, toujours plus nombreux à s’installer dans la ville, pourrait faire, à terme, de Rio de Janeiro un Miami de l’hémisphère sud et générer de l’emploi. L’emploi qui est la principale source de réduction des inégalités. (suite…)

descobrimento-do-brasil

Le Brésil tend toujours à se projeter dans l’avenir et, en conséquence, à ne pas trop regarder son passé. Mais si ce pays est neuf à l’aune du moyen âge européen qui façonne encore beaucoup de nos paysages, il est tout de même riche d’une histoire de 5 siècles à laquelle certains commencent à s’intéresser de près. Est-ce un signe de maturité que de s’inspirer de son passé ? En Europe, on en est convaincu. Les émissions de télévision de plus en plus nombreuses qui relatent le patrimoine sont là pour nous le rappeler.

De ce côté-ci de l’Atlantique, on est plus nuancé. Beaucoup pensent encore qu’à trop regarder derrière nous, on freine notre devenir… Rappelez-vous cet adage en forme de clin d’œil : le Brésil est le pays d’un futur qui ne réalise jamais. La vérité est peut-être à mi-chemin de ces deux extrêmes. Raison pour laquelle Vision Brésil vous parle aujourd’hui résolument du Brésil du passé.

(suite…)

Une utopie pour sauver le monde occidental de la crise ; Décès du pape de la chirurgie esthétique ; Pluie de poison sur une nature protégée ; Vestiges d’histoire méconnus

tarsila2Essai : une utopie brésilienne pour sauver le monde occidental de la crise

Dans le cénacle (étroit) des penseurs brésiliens, Eduardo Gianettti occupe une place à part. À la fois économiste et philosophe, il fait de la provocation à la réflexion le noyau de ses écrits et de ses prises de position. Il nous régale aujourd’hui avec Trópicos utópicos — uma perspectiva brasileira da crise civilizatoria (Tropiques utopiques, — une perspective brésilienne de la crise des civilisations – Editions Companhias das Letras). (suite…)

Page suivante »