Ong


Bolsonaro et ses moulins à vent – Une chronique carioca par temps de pandémie -Pétition pour les peuples indigènes contre le Covid-19

Bonjour,

Dans « une chronique carioca par temps de pandémie », un Français installé à Rio de Janeiro nous raconte pourquoi la pandémie du coronavirus fait exploser le système de santé brésilien. Selon The Imperial College de Londres, qui a comparé le nombre de personne que chaque malade infecté aurait contaminé, soit le Ro, dans 48 pays, le Brésil serait celui où la vitesse de propagation du coronavirus est la plus rapide. Le Ro, soit le nombre de personnes contaminée par un porteur du virus serait de 2,81. Le système de santé brésilien ne peut pas supporter une telle progression exponentielle, il va d’entrer en collapse.

Mais pendant que la maladie se répand à la vitesse d’un cheval au galop, Jair Bolsonaro provoque la crise politique la plus grave de son mandat en renvoyant le chef de la Police fédérale, nommé par son ministre de la Justice Sergio Moro qui démissionne dans la foulée. Le rique d’une destitution de Jair Bolsonaro n’est plus complètement à écarter.

Bonne lecture – Jean-Jacques Fontaine https://visionbresil.wordpress.com

Kits sanitaires et provisions de base, stockés en vue de distribution à la Cidade de Deus.
Vous avez été très nombreux à répondre à ‘appel de l’ONG Jequitiba pour aider dans l’urgence les enfants de la favela Cidade de Deus à Rio de Janeiro et les communautés rurales du Rio Tapajós soutenues par l’association Saude & Alegria de Santarem. Nous avons recueilli 2’274 CHF et versé 5’000 CHF à chacun de ces deux projets, soit un total de 10’000 CHF, le solde dépassant vos dons étant pris sur les réserves de l’ONG Jequitiba. L’ASVI de Cidade de Deus a commencé à distribuer les kits d’urgence sanitaires et les provisions de base aux 200 familles qu’elle accompagne à la Cidade de Deus. Merci infiniment de votre solidarité, la collecte continue !
En CHF sur le compte de l’association ONG Jequitiba, c/ UBS Switzerland, case postale 1211 Genève 2, IBAN CH40 0024 0240 6195 0301L , BIC/SWIFT: UBSWCHZH80A
Ou en Euros sur le compte de Barbara Hepp-Fontaine c/ Crédit agricole des Savoie, 74160 St-Julien-en-Genevois, IBAN FR76 1810 6000 3494 1197 6705 059, BIC/SWFT AGRIFRPP881

(suite…)

Bonjour,

Le 29 septembre 2018, elles étaient des centaines de milliers à défiler dans les rues de toutes les villes du Brésil contre la candidature de Jair Bolsonaro à la présidence du pays. À la manœuvre, une publicitaire de Salvador de Bahia, Ludmilla Teixeira, qui avait créé un mois plus tôt le groupe Facebook « Mulheres unidas contra Bolsonaro» (femmes unies contre Bolsonaro), qui affichait alors près de 4 millions de membres. Le 28 octobre 2018, Jair Bolsonaro est cependant élu président par 55 % des votants, dont une importante proportion de femmes. Jair Bolsonaro a pris ses fonctions le 1er janvier 2019. Deux semaines après son intronisation, où en est le mouvement féministe « Mulheres unidas contra Bolsonaro », désormais dans l’opposition ? Les réponses de Ludmilla Teixeira. 

Et pour prolonger la réflexion, la traduction de ce post publié sur son blog par Paulo Sampaio, journaliste de la Folha de Sao Paulo : « elles ont voté pour Bolsonaro, elles ont appris à tirer, elles soutiennent le décret de libéralisation de la possession d’armes »

Bonne lecture!

Jean-Jacques Fontaine – https://visionbresil.wordpress.com – visionbresil@gmail.com


Bonjour,

Le 29 septembre 2018, elles étaient des centaines de milliers à défiler dans les rues de toutes les villes du Brésil contre la candidature de Jair Bolsonaro à la présidence du pays. À la manœuvre, une publicitaire de Salvador de Bahia, Ludmilla Teixeira, qui avait créé un mois plus tôt le groupe Facebook « Mulheres unidas contra Bolsonaro» (femmes unies contre Bolsonaro), qui affichait alors près de 4 millions de membres. Le 28 octobre 2018, Jair Bolsonaro est cependant élu président par 55 % des votants, dont une importante proportion de femmes. Jair Bolsonaro a pris ses fonctions le 1er janvier 2019. Deux semaines après son intronisation, où en est le mouvement féministe « Mulheres unidas contra Bolsonaro », désormais dans l’opposition ? Les réponses de Ludmilla Teixeira. 

(article publié en format restreint sur le site Bon pour la Tête) https://bonpourlatete.com/actuel/ou-en-est-le-mouvement-femmes-unies-contre-bolsonaro-aujourd-hui

(suite…)

Par  Arnaud JouveRFI 05.05.18 – GUYANE FRANCE ONG OCÉANS

 

Greenpeace a lancé une nouvelle expédition depuis la Guyane pour documenter un récif au large de l’embouchure de l’Amazone, qui pourrait être menacé, d’après l’organisation écologiste, par des projets pétroliers. A bord de l’Esperanza, le bateau de Greenpeace, des scientifiques brésiliens se sont joint à l’équipage de l’organisation pour sauver le récif de l’Amazone. (suite…)

15-un-revenu-rien-que-pour-les-femmes-ca-change-toutMoins d’argent pour les ONG, effet Obama, Carrefour s’engage, le MST en deuil (suite…)