divers


Film « Quand les Suisses émigraient, Nova Friburgo 200 ans » et Greenpeace sur un récif corallien menacé par Total au large de l’embouchure de l’Amazone.

Bonjour,

Un petit rappel pour ceux qui ne l’auraient pas encore noté : mon film 

« Quand les Suisses émigraient, Nova Friburgo 200 ans» sera projeté sur 

RTS 2 le lundi 14 mai à 20h45.

Il sera ensuite visible en Podcast durant 2 semaines sur le site de la RTS. Je me réjouis de vos critiques… Voici la bande-annonce pour vous mettre l’eau à la bouche…

 

 

 

 

 


Bom dia,

O meu filme, “Quando os Suíços emigravam, Nova Friburgo 200 anos” estreia no Brasil dia 15 de maio as 20:00 no Teatro municipal de Nova Friburgo.

Em seguida terá um debate com os historiadores Henrique Bon e Martin Nicoulin, o diretor Bebeto Abrantes e eu… 

Caso  alguém quere organizar uma outra sessão de projeção em outro lugar do Brasil, é só se anunciar que eu e o diretor estamos a disposição para organizar…

Em anexo, mando o trailer…  Espero que vocês assistiram!

 


Je vous livre encore un petit dossier publié sur le site de RFI (Radio France Internationale) à propos d’une expédition scientifique de Greenpeace sur un récif coralien des profondeurs situé au large de l’embouchure de l’Amazone. Ce site d’un immense intérêt écologique et scientifique est menacé par des projets d’exploitation pétrolière menés notament par Total…

Bonne lecture

Jean-Jacques Fontaine – visionbresil@gmail.com –  https://visionbresil.wordpress.com

Publicités

Le Brésil vit un des psychodrames les plus marquants de son histoire. Un feuilleton à rebondissements qui sera sans doute souligné par les annales. Lula a été condamné à la prison pour corruption par le Tribunal suprême, il a fait de la résistance à son incarcération un acte de politique majeur, puis en se soumettant ensuite, il a souligné son engagement démocratique à l’égard des institutions. Un monument d’habileté. Petite nomenclature en trois actes et un épilogue (provisoire) d’une semaine durant laquelle le meilleur et le pire se sont côtoyés

 

Acte 1        –jeudi 5 avril 2018 : la chute d’une icône

Acte 2        – vendredi 6 avril 2018 : le jour où tout n’a pas basculé

Acte 3        – mercredi 11 avril 2018 : la justice décide… de ne rien décider

Epilogue    – octobre : les élections présidentielles, une boîte noire… (suite…)

Bonjour,

Comment ne pas être indigné par ce barbare assassinat d’une politicienne qui avait le « tort » d’être noire, femme, issue des favelas, défenderesse des pauvres contre les exactions policières.  L’enquête dira si les tueurs de Marielle Franco sont, comme on le pense, issus des rangs des milices, ces groupes clandestins formés de policiers et pompiers militaires en active ou à la retraite et autres sicaires… Les autorités ont promis la plus grande rigueur dans l’enquête et la recherche des coupables. 

L’indignation populaire cependant s’exprime dans la rue. Ils étaient 50’000 hier à défiler à Rio de Janeiro, 30’000 à Sao Paulo, exigeant que toute la lumière soit faite sur les « vrais » responsable de ce que certains appellent déjà « une nouvelle affaire Chico Mendes ». 

Je vous relaie ici le lien sur le blog Mediapart de Marc Berdet, très complet, qui fait le point sur ce grave événement.

Jean-Jacques Fontaine – Vision Brésil

https://blogs.mediapart.fr/berdet/blog/170318/au-bresil-marielle-franco-l-espoir-interrompu-0

Belle émission à Culture Monde sur France Culture ce mercredi 4 avril à propos de l’assassinat de Marielle Franco. A podcaster et réécouter:

https://www.franceculture.fr/emissions/cultures-monde/culturesmonde-du-mercredi-04-avril-2018

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=67fe1d8e-5d01-46f8-b8bd-13881c2cb0b5

 

 

RUAG, entreprise d’armement détenue à 100 % par le gouvernement suisse va construire une fabrique de munitions de petit calibre au Brésil. Des balles pour armes légères, qui équipent l’armée et la police, mais aussi les pistolets et les fusils qui, aux mains des trafiquants de drogue et des délinquants, tuent des innocents. En 2015, les victimes de la violence intentionnelle qui règne au Brésil ont été au nombre de 58 000, 71 % d’entre elles assassinées avec des armes à feu.

ruag 3
(suite…)

eleicoes-municipais-2016-urnas-1

En ces temps de post-impeachment de la présidente Dilma Rousseff, et de multiplication des enquêtes sur la corruption, les candidats aux municipales qui se déroulent ce dimanche 2 octobre font profil bas. On aurait ainsi pu espérer que ce scrutin marque un tournant dans la culture électorale du pays. Qu’il permette une recomposition des forces politiques et un renouveau de la relation entre électeurs et élus. Il n’en a rien été ! L’émiettement des innombrables partis en lice s’est maintenu et même si la campagne a été plus discrète que lors des scrutins précédents, les pratiques d’intimidation des candidats et de coercition des votants ont fleuri de plus belle. Ces élections locales 2016 sont un affront à la démocratie, comme le notent plusieurs commentateurs politiques. (suite…)

descobrimento-do-brasil

Le Brésil tend toujours à se projeter dans l’avenir et, en conséquence, à ne pas trop regarder son passé. Mais si ce pays est neuf à l’aune du moyen âge européen qui façonne encore beaucoup de nos paysages, il est tout de même riche d’une histoire de 5 siècles à laquelle certains commencent à s’intéresser de près. Est-ce un signe de maturité que de s’inspirer de son passé ? En Europe, on en est convaincu. Les émissions de télévision de plus en plus nombreuses qui relatent le patrimoine sont là pour nous le rappeler.

De ce côté-ci de l’Atlantique, on est plus nuancé. Beaucoup pensent encore qu’à trop regarder derrière nous, on freine notre devenir… Rappelez-vous cet adage en forme de clin d’œil : le Brésil est le pays d’un futur qui ne réalise jamais. La vérité est peut-être à mi-chemin de ces deux extrêmes. Raison pour laquelle Vision Brésil vous parle aujourd’hui résolument du Brésil du passé.

(suite…)

eleiçoes 2016

Le coup d’envoi du futur politique du Brésil post-impeachment et post-Olympiades sera donné à l’occasion du premier tour des élections municipales qui auront lieu dimanche 2 octobre dans tout le pays. La campagne électorale qui vient de débuter est marquée du sceau de la corruption révélée par les enquêtes Lava-Jato. C’est aussi une campagne plus discrète que d’habitude, car le financement de la propagande électorale par les entreprises est désormais interdit.

numero de candidatosMoins d’argent donc pour les candidats, mais pas moins de prétendants : 503 200 dont 17 000 briguent le poste de préfet (maire) alors qu’il y a 5 570 fauteuils à repourvoir. 461 000 autres visent les sièges de conseillers municipaux, mais seules 56 000 places sont à prendre. Des chiffres qu’il faut évidemment mettre en relation avec la taille du Brésil et ses 208 millions d’habitants. Mais les appétits sont tout de même en progression par rapport au précédent scrutin de 2012 qui avait rassemblé 461 000 prétendants au total. 

Ceux qui seront élus n’auront pas la vie facile durant les 4 années que durera leur mandat. La crise économique que vit le pays s’est fortement répercutée sur les finances municipales, les caisses sont vides, les enquêtes pour corruption ou mauvaise gestion touchent un nombre important d’élus communaux et la violence politique augmenta à nouveau avec le début de la campagne électorale.

(suite…)

Page suivante »