eleiçoes 2016

Le coup d’envoi du futur politique du Brésil post-impeachment et post-Olympiades sera donné à l’occasion du premier tour des élections municipales qui auront lieu dimanche 2 octobre dans tout le pays. La campagne électorale qui vient de débuter est marquée du sceau de la corruption révélée par les enquêtes Lava-Jato. C’est aussi une campagne plus discrète que d’habitude, car le financement de la propagande électorale par les entreprises est désormais interdit.

numero de candidatosMoins d’argent donc pour les candidats, mais pas moins de prétendants : 503 200 dont 17 000 briguent le poste de préfet (maire) alors qu’il y a 5 570 fauteuils à repourvoir. 461 000 autres visent les sièges de conseillers municipaux, mais seules 56 000 places sont à prendre. Des chiffres qu’il faut évidemment mettre en relation avec la taille du Brésil et ses 208 millions d’habitants. Mais les appétits sont tout de même en progression par rapport au précédent scrutin de 2012 qui avait rassemblé 461 000 prétendants au total. 

Ceux qui seront élus n’auront pas la vie facile durant les 4 années que durera leur mandat. La crise économique que vit le pays s’est fortement répercutée sur les finances municipales, les caisses sont vides, les enquêtes pour corruption ou mauvaise gestion touchent un nombre important d’élus communaux et la violence politique augmenta à nouveau avec le début de la campagne électorale.

(suite…)

Une utopie pour sauver le monde occidental de la crise ; Décès du pape de la chirurgie esthétique ; Pluie de poison sur une nature protégée ; Vestiges d’histoire méconnus

tarsila2Essai : une utopie brésilienne pour sauver le monde occidental de la crise

Dans le cénacle (étroit) des penseurs brésiliens, Eduardo Gianettti occupe une place à part. À la fois économiste et philosophe, il fait de la provocation à la réflexion le noyau de ses écrits et de ses prises de position. Il nous régale aujourd’hui avec Trópicos utópicos — uma perspectiva brasileira da crise civilizatoria (Tropiques utopiques, — une perspective brésilienne de la crise des civilisations – Editions Companhias das Letras). (suite…)

Convite / Invitation:

Débat (en portugais) sur l’héritage olympique de Rio de Janeiro, mercredi 31 août 2016 à 19:30 la Swiss House de Rio de Janeiro, Lagoa Rodrigo de Freitas.

convite debate _Rio pós-jogos-

J’espère vous y rencontrer / Sera um prazer encontrar vocês!

Fin des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, première analyse ; une victoire décisive pour les Indiens Munduruku du Tapajós ; les chambres de bonnes, marqueur de la ségrégation sociale au Brésil.

final jogos

Le rideau est tombé, les Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016 sont terminés. Si quelque chose doit venir confirmer leur réussite, c’est, en conclusion des compétitions, la médaille d’or des footballeurs brésiliens vainqueurs de l’équipe allemande au Maracanã. Un retournement de l’histoire après la terrible défaite 7 à 1 subie contre cette même équipe d’Allemagne lors de la Coupe du Monde de 2014. Cette victoire vient couronner quinze jours de fête sportive encadrés par les grandioses cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux les 5 et 21 août, qui ont enchanté le monde entier par leur créativité et l’émotion qu’elles dégageaient.

welcome to the hellTest réussi donc pour Rio de Janeiro, le Brazil bashing colporté par les médias internationaux n’a pas pris… Reste à digérer le futur, l’héritage de ces Jeux pour la population, la gestion de la double crise économique et politique dont il va falloir sortir. Prochain rendez-vous, le vote officiel du Sénat confirmant la destitution de Dilma Rousseff. Il est attendu pour les premiers jours de septembre. Cela devrait permettre au président en exercice Michel Temer de devenir président en titre et de lancer son programme d’austérité. Un acte nécessaire et incontournable face aux impasses du moment. Seconde échéance, les élections municipales d’octobre qui permettront de mesurer l’humeur des électeurs.

On va tenter ici une première analyse de cet héritage olympique possible. Le thème sera aussi débattu lors d’une table ronde qui aura lieu le 31 août à la Maison olympique suisse de la Lagoa Rodrigo de Freitas à Rio de Janeiro (o Baixo Suiça). Parmi les
unnamed-1HORIZONS_AM_LAT_GF_FONTAINE_8_2016-RIO-JOinvités pressentis qui m’y accompagneront, Eduarda La Roque, présidente du Pacto do Rio, Sergio Magalhães, président de l’Institut des Architectes du Brésil (IAB), Christopher Gaffner, chercheur au Département de Géographie de l’Ecole Polytechnique de Zürich et Michael von Graffenried, photographe. A cette occasion,
mon livre 2016 Rio de Janeiro et les Jeux olympiques sera disponible en version française et portugaise

convite debate _Rio pós-jogos-Dans ce numéro du 23 août de Vision Brésil, on évoquera aussi la victoire des Indiens Munduruku du Tapajós dans leur lutte contre l’implantation d’un barrage géant sur la rivière qui les fait vivre. C’est un fait important, car le Rio Tapajós est un des rares cours d’eau d’Amazonie encore préservés. On évoquera aussi l’histoire des chambres de bonnes, un marqueur de la ségrégation sociale au Brésil.

Bonne lecture, faites circuler Vision Brésil autour de vous.

Jean-Jacques FontaineVision Brésil

apagao da pirra

Les Olympiades de Rio sont donc achevées, elles se sont déroulées comme prévu sans encombre et, comme lors de la Coupe du Monde de 2014, elles ont été marquées par cette formidable émotion qui saisit les Brésiliens chaque fois qu’il s’agit de vibrer pour un grand événement partagé en commun. Les Olympiades de Rio sont donc terminées, place maintenant à la réflexion sur l’héritage qu’elles vont laisser à la population. (suite…)

tapajos e indios-munduruku

Il n’y aura pas de barrages sur le Rio Tapajós, ainsi en a décidé l’IBAMA, l’Institut brésilien de l’environnement le 19 août dernier en refusant d’octroyer la licence de construction de l’usine hydro-électrique de São Luiz do Tapajós. Les considérants de cette décision sont particulièrement intéressants : IBAMA estime que le projet « n’est pas viable du point de vue de sa composante indigène ». Il soumet la confirmation de sa décision à une évaluation de la FUNAI, la Fondation pour l’Indien, laquelle publie le jour même un rapport confirmant la reconnaissance de « l’occupation traditionnelle par le peuple Munduruku de la terre indigène Sawré Muybu dans l’ouest du Pará ». (suite…)

trablho domestico

Légalement, elles ne peuvent pas mesurer moins de 6 m2 et doivent comporter un espace pour une salle de bain d’au moins 1,2 m2. Elles, ce sont les chambres de bonnes qu’on trouve encore dans la plupart des appartements des grandes villes du Brésil. Cette norme établissant la surface vitale minimum à respecter pour pouvoir loger chez soi une employée de maison n’a été établie dans les années 1970. Elle n’a pas effacé l’image de la ségrégation sociale qu’incarnent ces cubiculums de fond de couloir. (suite…)