Bonjour,

L’information fait le tout du monde et ébranle le Brésil. Le site d’investigation The Intercept Brasil publie des centaines de messages échangés sur la plateforme Telegram par l’équipe des procureurs chargés d’enquêter sur l’affaire de corruption Lava-Jato et le juge responsable de ce dossier. Un échange illégal du point de vue du droit brésilien, les accusateurs et le juge du cas devant préserver une totale indépendance entre eux jusqu’au moment du procès. 

Ce que ces messages révèlent, c’est que les preuves concernant la culpabilité de Lula dans l’affaire du triplex de Guaruja ne sont pas aussi solides qu’il y paraît et que la précipitation à emprisonner l’ancien président a certainement obéi à une manœuvre de l’équipe d’enquêteurs pour le faire taire à la veille des élections présidentielles d’octobre 2018 pour lesquelles il était favori peu de temps avant et l’empêcher ainsi de se porter candidat. 

Les révélations de The Intercept Brasil ne signifient pas que Lula soit innocent des accusations qui lui sont portées ni que le scrutin qui a élu Jair Bolsonaro ait été biaisé. Elles remettent cependant en cause la lourdeur de la condamnation à la prison de Lula et montrent indéniablement que cela a indéniablement influencé la campagne électorale.

Vous trouverez ci-dessous un lien sur un article assez complet de la RTS qui résume bien l’affaire, et pour ceux qui lisent le portugais, le lien sur l’ensemble du dossier en 4 parties publié par The Intercept Brasil.

La justice brésilienne va réexaminer la demande de libération de Lula
https://www.rts.ch/info/monde/10499031-la-justice-bresilienne-va-reexaminer-la-demande-de-liberation-de-lula.html

Les révélations de The Intercept Brasil https://theintercept.com/brasil/

Bonne lecture et… petit rappel ! Mon livre « Le Brésil de Jair Bolsonaro, chroniques, avril-mai 2019 » sort aux Éditions l’Harmattan le 25 juin prochain. Vous pouvez encore l’acquérir en souscription à 13,50 euros ou 15 francs suisses en m’envoyant un mail à : visionbresil@gmail.com.

Jean-Jacques Fontaine — Vision Brésil

Publicités