Jour d’élection d’un lendemain de crise politique ; Rio post-olympique, une ville toujours aussi inégale ; des histoires de l’histoire

brasileiros-votam

Bonjour,

assasinados-pelas-milicias-no-rioEn ce dimanche 2 octobre, les Brésiliens votent pour élire leurs autorités municipales. Un scrutin dont la campagne a été nettement plus discrète que par le passé, mais tout autant empreinte des pratiques habituelles de pressions et de menaces sur les candidats et les électeurs. Signe que malgré les progrès dans la transparence suite aux enquêtes sur les scandales politiques et la corruption, la démocratie brésilienne est toujours aux soins intensifs.

111006-desigualdades3bÀ Rio de Janeiro, le maire Eduardo Paes, artisan de la préparation et du déroulement des Olympiades passe la main. Après deux mandats successifs, il ne peut plus se représenter. Après 20 jours de compétitions sportives internationales, la ville se remet à vivre à son rythme habituel et redécouvre que malgré l’effort entrepris pour les Jeux, elle reste toujours une cité traversée par l’inégalité.

debret_barbeirosC’est connu, les Brésiliens sont plus férus de leur avenir que de leur passé. Pourtant de plus en plus de gens s’intéressent à des événements d’hier qui ont façonné le visage du pays d’aujourd’hui. Vision Brésil aussi…

Bonne lecture, faites connaître Vision Brésil autour de vous.

Jean-Jacques Fontaine — Vision Brésil

Advertisements