Bonjour,

Une fois n’est pas coutume, Vision Brésil est résolument pessimiste. Ce n° 28 d’octobre 2011 fait le choix délibéré de rassembler, dans ce Brésil qui sue l’optimisme par tous ses pores, une collection des dysfonctionnements qui se répètent. Le plus inquiétant, peut-être, dans cette triste nomenclature, c’est que la société brésilienne semble s’accoutumer à la reproduction de ces mécanismes pervers. C’est grave car en matière de citoyenneté, qui n’avance pas recule.

Certes, ce pays a connu des siècles de colonialisme, des décennies de populisme et des années de dictature. La démocratie participative ne peut s’y construire en un jour. Ne dit-on pas que la Suisse, considérée comme la plus parfaite démocratie du monde, a eu besoin de 700 ans pour la faire vivre, et qu’elle continue d’évoluer ! Certes. Mais le Brésil est un pays en voie de devenir, il n’a pas le temps de s’arrêter. Il doit mettre fin aux entraves à l’épanouissement citoyen.

Bonne lecture, merci de votre fidélité, faites connaître Vision Brésil autour de vous

https://visionbresil.wordpress.com

Pour ceux qui veulent lire ce numéro intégralement en version PDF, cliquez sur le lien :

Vision brésil n° 28 en PDF

Publicités