360 US$ par mois pour un mètre carré, c’est ce qu’il vous en coûtera si vous voulez ouvrir une boutique de luxe au Shopping Iguatemi, le centre commercial le plus branché de São Paulo. C’est le mètre carré le plus coûteux des pays émergeants et le 15° plus cher du monde, explique l’agence immobilière internationale Cushman & Wakefield qui publie régulièrement un « thermomètre » mondial des loyers des locaux commerciaux de 296 lieux dans 59 pays. L’endroit le plus cher reste la 5° Avenue à New York, (1’700 US$ le m2), suivi de Causeway Bay à Honk Kong et des Champs Elysées à Paris (750 US$ le m 2).

En Amérique latine, c’est la zone des « Jardins » de São Paulo, notamment l’Avenida Oscar Freire qui regroupe l’essentiel des boutiques internationales de marque, qui est la plus valorisée. Les loyers y ont augmenté de 92% en un an ! São Paulo regroupe 70% du chiffre d’affaire du commerce de luxe du Brésil.

Le MASP dans la rue.

Le Musée d’Art Moderne de São Paulo sort ses toiles. En déambulant le long la célèbre Avenida Paulista le promeneur va ainsi rencontrer un Modigliani, un Van Gogh, un Renoir. La saison est courte cependant, 1er au 31 octobre. Il vous reste donc peu de temps pour en profiter ! Mais la pérégrination vaut le détour, surtout si l’on choisit en même temps d’aller faire un tour aux autres expositions de la 29° Biennale qui se tient au parc Ibirapuera jusqu’au 12 décembre.

Cette initiative, baptisée RevelARTE vise à attirer un public nouveau au MASP et à « colorer la ville ». Les 40 copies exposées le sont dans un quadrilatère délimité par les avenues Brigadeiro Luis Antonio, Radial Leste, rua Consolação et Estados Unidos. L’idée a été copiée de la National Gallery de Londres qui avait réalisé la même opération en 2007 dans les rues de la capitale anglaise. Un photographe, Ary Diesendruck va accompagner l’expérience tout au long pour enregistrer les réactions du public. Cela donnera ensuite un livre, publié par les éditions du MASP.

Carte des lieux d’expositions :

Publicités