15-un-revenu-rien-que-pour-les-femmes-ca-change-toutMoins d’argent pour les ONG, effet Obama, Carrefour s’engage, le MST en deuil

Moins d’argent pour les ONG

Les bourses s’étant effondrées, les donations aux ONG pour 2009 ont fondu. A l’image de la Fondation Ford qui réduit de 20% son aide au Brésil. La Fondation Ford est un des gros contributeurs aux projets sociaux et culturels dans le pays, aux côtés de Petrobras, l’entreprise pétrolière publique qui elle aussi va revoir ses budgets. Les ressources des ONG brésiliennes proviennent à 80% des entreprises, seule 13% de dons sont apportés par des personnes privées ou les pouvoirs publics. Pour Action Aid, une des grosses ONG du Brésil, la solution passe par un retournement de politique, à l’image de ce qui se passe aux USA où 80% des donations sortent du porte-monnaie des citoyens. (Source : Globo)

 Carrefour s’engage dans la formation des jeunes.

La fondation internationale Carrefour lance le projet « jeunes en mutation » qui permettra de financer 3 initiatives originales orientées vers la formation professionnelle de jeunes de 16 à 24 issus de milieux pauvres. Carrefour va consacrer 83.000 euros durant une année à cette initiative. Les projets doivent être présenté d’ici au 13 mars prochain. (Source : collectif des ONG « 3° secteur »)

Effet Obama…

Si vous êtes brésilienne, jeune, âgée de 18 à 24 ans, dotée d’esprit d’entreprise et travaillant dans le secteur informel, l’ONG Levantamos (www.levantamos.org ).
 vous propose d’aller passer quelques semaines aux USA, tous frais payés, pour apprendre la gestion et l’administration « à l’américaine », pendant quelques semaines. 20 places sont disponibles, 10 pour des jeunes filles de Rio de Janeiro, 10 pour des ressortissantes de Salvador. Petit détail, il faut être noire pour pouvoir participer, car c’est auprès « d’entrepreneuses » noires américaines que ces stages auront lieu ! (Source : collectif des ONG « 3° secteur »)

Le MST en deuil

Le Mouvement des paysans sans terre brésilien (MST) vient de perdre un de ses fondateurs, le député Adão Pretto, 63 ans, décédé des suites d’un cancer. Une disparition qui touche toute la gauche brésilienne, Adão Pretto, petit agriculteur du Rio Grande do Sul était une figure historique des luttes pour la réforme agraire. Engagé dans la pastorale rurale du Rio Grande do Sul pendant le régime militaire, Adão Pretto organise ensuite la première et la plus grande occupation de terre du Rio Grande do Sul, à laquelle participent plus de 2500 familles. C’est le début du MST. Devenu député fédéral à Brasilia, Adão Pretto n’était pas un parlementaire comme les autres, rappelle Joao Pedro Stédile, l’actuel leader du MST. « Il n’aimait pas monter à la tribune, mais était de toutes les actions de terrain. Il faisait remonter à Brasilia toutes nos revendications sous forme de dénonciation ou de projet de lois. Le MST et Via Campesina ont perdu un de leurs leaders, mais son exemple restera. » (Source : collectif des ONG « 3° secteur »)

 

 

Advertisements